L'aléa de retrait-gonflement des argiles, un risque identifié et reconnu.

Les manifestations du phénomène de retrait-gonflement ont été mises en évidence depuis 1950, en Angleterre.

En France, c'est après l'épisode de l'été 1976 que ce risque naturel d'origine climatique est identifié et pris en considération. 

Le phénomène de retrait-gonflement est intégré au régime des catastrophes naturelles mis en place par la loi du 13 Juillet 1982.

 

Les argiles sous haute surveillance :

Une équipe du BRGM (Bureau de Recherche Géologiques et Minières) a mis en place un programme de surveillance et d'identification des zones sensibles.

Depuis 1989, ce sont près de 8 000 communes françaises, réparties dans 90 départements de France métropolitaine, qui ont été reconnues au moins une fois en état de catastrophe naturelle vis à vis du retrait-gonflement, ce qui traduit parfaitement l’ampleur du phénomène. Pourtant, certaines régions sont plus particulièrement touchées et ceci en étroite corrélation avec la nature géologique du sol

Consulter la carte des aléas de votre région